Présentation de l'association "La Petite Boite"

Une initiative collective qui mêle les arts et le handicap

La loi de 11 Février 2005 sur l’égalité des droits et des chances et la possibilité d’accéder à la pleine citoyenneté en faveur des personnes vivant avec un handicap est une grande avancée. Mais aujourd’hui pourtant, la personne en situation d’handicap n’est pas visible dans sa cité. Les institutions qui remplissent leur rôle semblent pourtant frileuses au décloisonnement. Et ce travail ne peut se faire qu’en réseau sur son propre territoire avec des acteurs locaux. Vivre une vie citoyenne, si l’on ne rencontre que des éducateurs et d’autres personnes handicapées reste limité. Les institutions doivent s’ouvrir ainsi que le regard de la société mais si cette rencontre n’a pas lieu, rien ne changera.

L’art est un espace de liberté où nos différences peuvent être encore perçues comme une source de richesse. Lieu commun où cette rencontre peut avoir lieu avec une condition : une exigence artistique si l’on veut que cette idée soit un bienfait pour chacun. Et là, nous ne parlons pas d’élitisme mais de préparation, d’originalité et de pertinence dans l’action.

Ce constat est partagé par l’ensemble des membres de l’association. Visible pourtant dans beaucoup de région, il semble être avec évidence un besoin auquel nous souhaitons répondre. 

Autour de « La Petite Boite » s’est formé un groupe de personnes composées d’artistes, de personnes handicapées ou en situation d’exclusion. Mais aussi de professionnels du secteur social et médico-social. En résumé, tous bénévoles sensibles à l'idée suivante :  

" la culture au service du lien social. "

Cette association a pour ambition de participer à la cohésion sociale en tissant des liens entre personnes en situations d’handicaps ou d’exclusion et personnes valides, en utilisant l’art comme médiateur. L’art sous toutes ses formes.

Son but est donc de favoriser, créer et promouvoir des projets artistiques qui favorisent cette mixité.

A notre échelle, nous voulons répondre à ce droit fondamental qu’est l’accès à la culture pour tous. Mais également ouvrir des espaces d’expression et de questionnement. Nous sommes convaincu que la méconnaissance réciproque du milieu culturel et du milieu des personnes en situation d’handicap ou d’exclusion est un obstacle majeur. Par conséquent, plus ils se rencontreront, notamment par l’art, plus les regards changeront.

Au cours de cette manifestation, nous souhaitons éviter les regards condescendants ou tomber dans le misérabilisme. Nous souhaitons justement montrer que la personne en situation d’handicap peut apporter un véritable plus à la capacité de création et contribuer ainsi à la diversité culturelle. Bien sûr il faudra pour cela qu’elle soit préparée et qu’elle le désire. Notamment pour que cette parole se fraie un chemin et soit accueillie par le public.

Le festival « REG’ART » est l’objectif central de notre association mais également un point de départ. En effet, « La Petite Boite » veut poursuivre son activité au long de l’année. Pour se faire, elle crée et diffuse des spectacles et l’organisation d’ateliers artistiques avec toujours cette idée de mixité.

" Ce Projet est le fruit d’un constat tangible et concret que chacun peut faire à sa mesure. Il ne s’appuie pas sur de grande théorie même s’il est nourri d’une profonde réflexion. La société ne peut évoluer si elle ignore ses fragilités car ce serait ignorer sa sensibilité et toute son Humanité.
Les personnes en situation de marginalité de par leur handicap ou de leur histoire sociale peuvent, si elles sont bien accompagnées, dans leur témoignages artistiques rééduquer la société dans ses valeurs humaines. Cette utopie, nous la gardons à l’esprit, en restant à l’écoute des petites rencontres, des liens qui se tissent et des petits bonheurs qui s’y glissent. "

Réda, président de l'association LPB